Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog du café repaire de Metz

Idée initiale de Daniel Mermet dans son émission "là-bas si j'y suis", le café-repaire est un lieu de débat citoyen ; les participants, sur un thème donné, échangent des points de vue, des infos, des idées,... - - * * * * * - - À Metz, le rendez-vous est fixé chaque 6 du mois à 6 h (de l'A.M.), sauf si dimanche ou jour férié, au bar "Le Shannon", 19 avenue Robert Schuman - 1er étage, prendre sa consommation au bar. - - * * * * * - - Notre devise : "droit à la parole, devoir d'écoute" - - * * * * * - - VOUS ÊTES TOUS LES BIENVENUS !

Pollinisation d'un champ de maïs OGM en Ardèche

Publié le 30 Juillet 2007 par Tof in évènement !

Epandage de pollen sur du maïs transgénique en Ardèche

José Bové et près de 500 militants anti-OGM ont «pollinisé» jeudi en Ardèche un champ de maïs OGM. C'est-à-dire qu'ils ont épandu du pollen de maïs traditionnel. But de la manouvre rendre les semences OGM impropres, a-t-on appris auprès de ces militants.

L'opération s'est déroulée à Lussas «sans incident», sans que personne n'ait à entrer dans la parcelle d'environ 6.000 m2, et la gendarmerie présente sur les lieux n'est pas intervenue, selon les organisateurs.

*«Nouvelle forme de sabotage»*

«Jusqu'à présent ce sont les OGM qui polluent les paysans autour, et bien là pour la première fois nous allons polluer la semence en envoyant du pollen de maïs traditionnel et le semencier ne pourra rien en faire. C'est la politique de l'arroseur arrosé, on va polluer le pollueur», a déclaré José Bové, joint par téléphone.

Le semencier français Limagrain a annoncé son intention de porter plainte et qualifié l'opération de «nouvelle forme de sabotage».

Mais les organisateurs de l'opération, assurent que l'action s'est déroulée «dans un cadre légal»: personne n'est entré dans le champ. «Nous avons simplement agité des épis en fleur pour "baptiser" le champ OGM. Les pollens sont déplacés par le vent, les insectes, les humains, donc on a pas eu besoin de rentrer dans la parcelle», a affirmé Gabriel Fabregoule, responsable d'Agribio Ardèche, association de promotions des produits biologiques du département.

Fred Tanneau AFP/Archives ¦ /Le leader altermondialiste José Bové, le 21 juillet 2007 à Riec-sur-Belon./

Avec source vérifiée

20Minutes.fr, éditions du 26/07/2007

---------------------------------

tf1

L'ex-candidat à la présidentielle et 500 militants anti-OGM ont épandu du pollen de maïs traditionnel sur un champ de maïs OGM, rendant les semences impropres.

Les organisateurs avancent que l'opération s'est déroulée "dans un cadre légal" car personne n'a eu à entrer dans le champ.

Ils ont conçu cette opération comme un "baptême". 500 militants anti-OGM, José Bové en tête, ont "pollinisé" jeudi en Ardèche un champ de maïs OGM, c'est à dire qu'ils ont épandu du pollen de maïs traditionnel afin de rendre les semences OGM impropres. L'opération s'est déroulée à Lussas "sans incident", sans que personne n'ait à entrer dans la parcelle d'environ 6.000 m2, et la gendarmerie présente sur les lieux n'est pas intervenue, selon les "organisateurs".

Face aux nombreuses condamnations dont ils font l'objet, les militants anti-OGM ont imaginé ce moyen d'action pour limiter leur responsabilité. "Nous avons simplement agité des épis. Les pollens sont déplacés par le vent, les insectes, les humains, donc on a pas eu besoin de rentrer dans la parcelle", a souligné le responsable d'Agribio Ardèche, association de promotions des produits biologiques du département participant à l'opération. Les organisateurs estiment que l'opération s'est déroulée "dans un cadre légal" car personne n'a eu à entrer dans le champ. "Jusqu'à présent ce sont les OGM qui polluent les paysans autour, et bien là pour la première fois nous allons polluer la semence en envoyant du pollen de maïs traditionnel et le semencier ne pourra rien en faire. C'est la politique de l'arroseur arrosé, on va polluer le pollueur", a pour sa part déclaré José Bové.

"Nouvelle forme de sabotage"

Le semencier français Limagrain, qui exploite le champ, a annoncé son intention de porter plainte et qualifié l'opération de "nouvelle forme de sabotage". Selon le directeur stratégie et communication du groupe, "c'est parfaitement l'équivalent d'une destruction, puisque la pureté du maïs est exigée dans tous les cas de commercialisation". "On va analyser les conséquences de ces actes mais c'est certain qu'on va porter plainte", a-t-il ajouté. De son côté, la préfecture de l'Ardèche n'a pas souhaité faire de commentaire.

Les anti-OGM accusent les semenciers d'OGM d'être incapables de maîtriser les pollens de leurs plantes et de contribuer à la prolifération des OGM dans les champs de cultures traditionnelles. La parcelle de Limagrain concernée par l'action est située à Lussas, près d'Aubenas. Interrogé récemment sur les sites de Limagrain, le groupe avait mentionné des champs dans le Tarn-et-Garonne et le Gers, mais aucun en Ardèche. Le directeur général du groupe avait annoncé début juillet qu'il "s'interrogeait très sérieusement" sur la poursuite de ces essais en France, à la veille du Grenelle de l'environnement qui doit notamment se prononcer sur les OGM.

20minutes 20minutes

01L_707 stats help private off_on_on
Commenter cet article