Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog du café repaire de Metz

Idée initiale de Daniel Mermet dans son émission "là-bas si j'y suis", le café-repaire est un lieu de débat citoyen ; les participants, sur un thème donné, échangent des points de vue, des infos, des idées,... - - * * * * * - - À Metz, le rendez-vous est fixé chaque 6 du mois à 6 h (de l'A.M.), sauf si dimanche ou jour férié, au bar "Le Shannon", 19 avenue Robert Schuman - 1er étage, prendre sa consommation au bar. - - * * * * * - - Notre devise : "droit à la parole, devoir d'écoute" - - * * * * * - - VOUS ÊTES TOUS LES BIENVENUS !

Le rendez-vous de mois de mars 2017

Publié le 8 Mars 2017 par leRepaire in le rendez-vous du mois

-

-

-

INCROYABLE

Certaines des personnes présentes au débat ne savent pas ce que sont les "incroyables comestibles".

Nous en faisons alors un bref historique.

Tout a commencé en 2008, à Todmoren, en Angleterre, quand deux femmes en grandes difficultés financières ont eu l'idée de faire naître des potagers à partager afin de permettre à tous de manger sainement et GRATUITEMENT.

Séduits par cette démarche, les autres habitants de cette petite ville ont fait de mème, pas seulement devant chez eux, mais aussi devant les bâtiments publics comme la gare, l'hôpital, le bureau de police,...

Quelques mois plus tard, toute la ville était devenue autosuffisante en légumes !

-

 

Le rendez-vous de mois de mars 2017Le rendez-vous de mois de mars 2017
Le rendez-vous de mois de mars 2017

-

Plusieurs villes d'Angleterre ont bientôt fait de même ; puis ce sont des villes en Europe qui ont été "contaminées" dont plusieurs en France http://lesincroyablescomestibles.fr/france/

.... et dans le monde entier, comme en témoigne cette carte : https://www.google.com/maps/d/viewer?ll=-3.81666561775622e-14%2C-61.874999&spn=167.139912%2C360&hl=en&msa=0&z=1&source=embed&ie=UTF8&mid=1GTtgfRgBFS1naGO5mV9iz8YdXS0

 

Le rendez-vous de mois de mars 2017

-

...  à METZ...

-

Le rendez-vous de mois de mars 2017

-

INCROYABLE !

Des initiatives ont d'abord été faites en quatre endroits différents de la ville SANS qu'il y ait concertation entre les groupes de personnes qui se sont lancés dans l'aventure.

- IUT

- CPN coquelicots

- MJC Metz sud

- Parc à Seille (devenu depuis parc Jean-Marie Pelt)

-

"Il n’est rien au monde d’aussi puissant qu’une idée dont l’heure est venue" Victor Hugo

Cela fait penser à la "théorie du centième singe", métaphore expliquant "qu'il suffit  qu'un nombre limité de gens intègre une nouvelle façon de faire pour que celle-ci devienne partie intégrante de la conscience de tous....

A un moment donné, si une seule personne de plus réalise cette prise de conscience et adopte un nouveau comportement, son champ d'action s'étend de telle sorte que cette prise de conscience se communique et est adoptée par presque tout le monde !
"

L'extrait ci-dessus est tiré de cet article : http://www.institut-repere.com/METAPHORES/institut-repere-base-documentaire-m-62-le-100eme-singe.html

-

Et cela fait penser également aux "créatifs culturels" (ceux qui créent une nouvelle culture, une nouvelle société) - en France, une étude datant de 2009, prouve qu'ils représentent  17 % de la population - et presque tous croyant être seuls ou très minoritaires (!!!) - en 2017, gageons qu'ils sont encore plus nombreux... toujours sans en être conscients.

" ... en réunissant les deux familles de créatifs – les "culturels" et les "individualistes" –, qui sont très proches l’une de l’autre, on obtient 38 %. Chiffre qui, par son importance, met en exergue le point faible des créatifs culturels : leur manque de conscience d’eux-mêmes en tant que groupe."

L'extrait ci-dessus est tiré de cet article de 2009 : http://www.psychologies.com/Planete/Societe/Articles-et-Dossiers/17-des-Francais-sont-des-creatifs-culturels-.-Et-vous

-

Trêve de philosophie....

Comment tout cela s'organise concrètement  ?

Il y a maintenant une vingtaine de lieux dédiés aux incroyables comestibles dans la ville et sa périphérie dont un dans au sein d'une école : l'école Sainte Thérèse - c'est très important que des enfants participent à cette aventure.

Chaque endroit est "géré" par une équipe différente - il y a donc 20 équipes qui se sont constituées en suivant simplement  l'exemple des premiers groupes.

 

Le groupe des I. C. situés au parc Jean-Marie Pelt est souvent sollicité par les passants, nombreux à cet endroit, pour obtenir des conseils, un coup de pouce de démarrage.

C'est ainsi que l'on peut trouver des I. C. dans les jardins de particuliers, au bas de certains immeubles (il n'y a pas de difficulté notable d'obtenir l'aval de la copropriété), sur des terrains de la municipalité qui, plutôt indifférente au début, donne volontiers son accord maintenant devant l'évident succès obtenu et le point incontestablement positif apporté à l'image de la ville.

Et avec quel budget ?

Le choix a été fait de se constituer en collectif plutôt qu'en association.

Il n'y a pas de budget. Les outils sont prêtés, donnés, apportés, à portée ; les graines sont données (Kokopelli par exemple), apportées, à portée ; les coups de main sont apportés, à portée.

Les séances collectives de jardinage sont à chaque fois une fête qui se prolonge bien après le "travail" d'entretien des potagers.

Les I.C., c'est bien plus que du jardinage, bien plus que de la nourriture à partager : c'est créer du lien, faire des connaissances, s'improviser pédagogue : les citadins ne savent pas reconnaître les légumes, les fines herbes, ils ne savent pas quand un légume est bon à cueillir, ni comment le cueillir (!!!).

-

 

Les I.C. ont les honneurs de la presse

Les I.C. ont les honneurs de la presse

-

INCROYABLE !

Il n'y a pratiquement pas de vandalisme, de dégradations, même dans des quartiers dits "difficiles".

Un des participants s'en étonne. Il témoigne des plusieurs fois où il a déploré des dégâts faits dans des vergers, par exemple : branches cassées, fruits arrachés plutôt que cueillis alors même qu'ils ne sont pas encore mûrs. jeunes arbres déterrés, ...

Il est difficile d'expliquer pour quelles raisons les I.C. sont dans l'ensemble plutôt respectés.

Est-ce parce qu'il est explicitement indiqué que c'est à partager, donc gratuit et accessible à tous ?

Est-ce parce qu'il n'y a pas de clôture, ni aucune notion de "propriété privée" ?

Est-ce parce que ce n'est pas obligatoirement ceux qui "font" qui se servent ?

Est-ce parce que ce concept est un exemple d'altruisme spontané et naturel ?

Le rendez-vous de mois de mars 2017

-

INCROYABLE !

Cela donne envie d'aller bien plus loin.

Vers  l'autosuffisance alimentaire, par exemple. D'autres villes s'y emploient : pourquoi pas Metz ?

Voir ce qu'il se passe à Albi et Rennes : http://www.consoglobe.com/villes-autosuffisantes-alimentation-cg

 

************

Un mouvement nommé MOTRIS, dont font partie des acteurs des I.C., s'est créé et réfléchit sur les processus à enclencher pour cela.

Treize équipes se sont formées. Chacune avec un but à atteindre.

- Organiser le compostage dans la ville

- Mettre sur pied des organismes de prêt d'outils, de matériels, ...

- Ouvrir des restaurants végan et demander aux autres restaurateurs d'avoir au moins un plat végan à leur carte.

- Réflexion sur l'idée d'un revenu de base émancipateur

- Sensibilisation des citoyens à l'urgence de la mise en place d'un autre modèle de société plus responsable, plus humaine, plus humaniste.

- ..........

La tâche est immense, il faut donc s'y atteler le plus rapidement possible et avec énergie.

Une personne présente témoigne alors de son expérience au sein de la "cité radieuse" de Briey.

Les habitants, venus de tous horizons, y vivaient en harmonie ; l'architecture du lieu s'y prêtait.

En particulier, les larges couloirs, baptisées "rues" par les résidents où les enfants pouvaient jouer, les adultes se rencontrer et converser.

 

 

Le rendez-vous de mois de mars 2017Le rendez-vous de mois de mars 2017

-

-

Pour en revenir aux Incroyables Comestibles et, plus largement, à l'autosuffisance alimentaire des cités, l'architecture y a également un grand rôle à jouer.

Peu d'élus en ont conscience - il n'est qu'à voir à quelle vitesse les terres cultivables disparaissent pour faire place à des bâtiments sans âme, à du béton, à des zones commerciales, ... aucune vision d'avenir à long terme...

Les citoyens "modestes et géniaux", créatifs culturels évoqués précédemment, eux, ont une longueur d'avance.

***********************************************************************************************************************

Vive l'utopie, vive nous !!!

***********************************************************************************************************************

-

L"image ci-dessous est tirée de cet article : https://www.actu-environnement.com/ae/dossiers/ville-demain/ville-autosuffisante.php

Projet de fermes sur les toits à Romainville

Projet de fermes sur les toits à Romainville

Commenter cet article