Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
  le blog du café repaire de Metz

Idée initiale de Daniel Mermet dans son émission "là-bas si j'y suis", le café-repaire est un lieu de débat citoyen ; les participants, sur un thème donné, échangent des points de vue, des infos, des idées,... - - * * * * * - - À Metz, le rendez-vous est fixé chaque 6 du mois à 6 h (de l'A.M.), sauf si dimanche ou jour férié, au bar "Le Shannon", 19 avenue Robert Schuman - 1er étage, prendre sa consommation au bar. - - * * * * * - - Notre devise : "droit à la parole, devoir d'écoute" - - * * * * * - - VOUS ÊTES TOUS LES BIENVENUS !

Le R.V. du mois de septembre 2016

Publié le 8 Septembre 2016 par leRepaire in le rendez-vous du mois

Le premier rendez-vous de la saison 2016-2017 -
Le premier rendez-vous de la saison 2016-2017 -

Le premier rendez-vous de la saison 2016-2017 -

9

-

Résumé du débat de ce 6 septembre

Nous avons répondu à la question "la Vème République est-elle en fin de vie ?" par un "oui" unanime ou par un "si ce n'est pas le cas, c'est fortement souhaitable".

La liste des causes de ce rejet est longue et nous n'en avons même pas fait tout le tour.

Manque de transparence, manque de contrôle des citoyens sur les élus, manque d'écoute des élus (sauf, hypocritement, lors des campagnes électorales), mépris de la volonté de la population (l'article 49.3 de la constitution utilisé plusieurs fois pour faire passer la loi travail malgré l'opposition d'une grande majorité de la population et de la volonté de vote négatif du parlement a laissé des traces indélébiles dans les esprits), ...

La démocratie représentative est décidément un oxymore.

-

Quelqu'un évoque ce qui s'est passé en Islande : les Islandais ont refusé de payer la dette, ils ont fait démissionner leur gouvernement, ils ont porté plainte contre les responsables de la crise (banques), ils ont mis en place une assemblée constituante composée de 25 citoyens qui a rédigé une nouvelle constitution leur donnant un droit de regard sur la politique menée par l'état.

Cette nouvelle constitution a été écrite en tenant compte des demandes, interventions, suggestions que d'autres citoyens leur faisaient parvenir, notamment par internet... un peu comme les "cahiers de doléances" lors de la révolution française (il est à noter qu'une des commissions de Nuit Debout à Paris recense les doléances et exigences de ceux qui veulent en exprimer : https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Paris/Cahiers_de_dol%C3%A9ances_et_d%27exigences)

-

C'est la preuve que les citoyens ont les capacités, les moyens, le pouvoir de prendre leur destin en mains.

Certains en doutent quand même un peu.

Pour contrebalancer ces doutes, il est fait mention des "ateliers constituants" dont plusieurs des personnes présentes n'ont pas connaissance. Il ne s'agit pas d'écrire une constitution, mais de démontrer à de simples citoyens qu'ils sont en mesure de rédiger sur un thème donné un ou des articles dignes de figurer dans une constitution.

Un exemple est donné : on a demandé à un groupe de participants de rédiger un texte sur la monnaie. Le premier article qui en est sorti a été "en cas de besoin, l'état emprunte auprès de la banque nationale".

- oui et alors ?

- et alors ? L'état emprunte auprès des marchés financiers et une bonne partie de la dette dont on nous rebat les oreilles est le fait des intérêts de ces emprunts.

Voyez ce document concernant l'audit de la dette

http://www.audit-citoyen.org/wp-content/uploads/2014/05/note-dette.pdf

page 4 : "Si l’Etat, au lieu de se financer depuis 30 ans sur les marchés financiers, avait recouru à des emprunts directement auprès des ménages ou des banques à un taux d’intérêt réel de 2 %, la dette publique serait aujourd’hui inférieure de 29 points de PIB à son niveau actuel."

Mais les politiques ne veulent pas la fin de la Vème République ; en tout cas, pas ceux des partis prédominants.

C'est vrai.

Par contre, du côté des plus petits partis, c'est quasi un consensus : tout le monde y va de sa nouvelle constitution.

Pour les verts, Dominique Bourg propose une constitution écologique - Arnaud Montebourg, sur son site C6R propose sa version, Corinne Lepage en parle également sur son blog, Benoît Hamon, etc...

et Jean-Luc Mélenchon en fait pratiquement son principal thème de campagne. S'il est élu, il promet la convocation d'une assemblée constituante le plus rapidement possible.

Oui, c'est bien - il reste encore des réticences sur la façon dont serait convoquée cette assemblée : élections, tirage au sort, mélange des deux ?

Si ce sont encore des politiciens qui rédigent une nouvelle constitution et même s'ils sont inéligibles ensuite, nous pouvons craindre de voir encore les avantages de la classe politique passer avant l'intérêt général.

-

Il faudra en passer par la violence, un jour ou l'autre, lance quelqu'un.

Tout le monde rejette cette éventualité.

Un court débat sur la non-violence s'engage.

Gandhi et l'indépendance de l'Inde, la chute du mur de Berlin sans un coup de feu, la révolution des œillets au Portugal dans les année 70, la démission du gouvernement d'Islande dont on a parlé précédemment ou seules des casseroles ont été frappées, .... toutes ces victoires sont advenues sans violence.

En effet... en même temps, si, par exemple, les zadistes de NDDL n'avaient pas riposter contre les policiers venus les déloger en 2012, la ZAD ne serait plus qu'un souvenir. Il y a des cas où ...

-

Heureusement, nous constatons que de plus en plus de citoyens se mobilisent dans des associations, des groupes, des mouvements allant dans le sens de plus de démocratie, de responsabilisation écologique, de partage, ...

Et puisque notre thème de débat concerne la démocratie, citons "belle démocratie", "bleu, blanc, zèbre" d'Alexandre Jardin, "M6R", les "Gentils Virus", la "primaire citoyenne", ...

S'il est regrettable de constater cet éparpillement, nous pouvons conclure que tout cela procède des mêmes besoins, envies, volontés qui finiront un jour par se rejoindre pour créer une Évolution salutaire.

-

Avant de nous quitter, nous décidons de faire une sorte d'expérience que nous garderons secrète pendant quelque temps avant de constater si elle fait ou pas l'effet escompté. chuuuttt....

-

Rendez-vous le mois prochain !

Commenter cet article